ShakeNews n°2 : Réseaux sociaux, Média, Retail, une info bien secouée

Tendances

illustration-shakenews-nov-fin_181116_165248.jpg#asset:2501

Facebook ads et Firefox : des cookies first-party ajoutés au pixel de conversion pour contourner le blocage des navigateurs 

 Non, Facebook ne laissera pas tomber l’élément vital de son système de publicité. 
 
Face à la multiplication des réglementations en matière de confidentialité des données et aux restrictions des navigateurs concernant le suivi, Facebook à donc instauré, le 24 octobre dernier, des cookies first-party sur le pixel de conversion, l’intérêt étant pour les annonceurs de tracer les internautes. Dès lors, les pixels Facebook utiliseront des cookies internes et tiers. Ces cookies sont perçus comme plus intrusifs et bloqués par des navigateurs tels que Safari ou encore Firefox. L’objectif de la démarche est de contourner le blocage des navigateurs (Microsoft, Google) pour permettre aux annonceurs de délivrer de la publicité sans contraintes ou encore la possibilité d’analyser leurs audiences grâce à ces mesures. 

Il en sera de même pour Firefox 63. La démarche pour activer la fonctionnalité est relativement simple : allez dans vos paramètres Firefox, cliquez ensuite sur confidentialité et sécurité, cochez la case Cookies tiers en dessous de Blocage du contenu et enfin sélectionnez  Trackers.

Les annonceurs et publishers pourront donc continuer à délivrer de la publicité, ou analyser leurs audiences grâce à ces mesures. Ce cookie, permettra de continuer à cibler les utilisateurs de Safari et Firefox qui bloquent tous les deux les cookies tiers.

shutterstock_563919100.jpg#asset:2491


Comment publier des photos en 3D sur Facebook ? 

Pouvoir publier des photos en 3D? C’est désormais possible grâce à Facebook! Le réseau social met l’utilisateur au coeur de sa problématique et souhaite que son expérience soit unique. C’est la raison pour laquelle il innove avec l’arrivée des photos 3D sur sa plateforme. Cette fonctionnalité, disponible sur iPhone 7+/8+/X ou XS, permet à l’utilisateur de dynamiser ses annonces et de donner des détails plus marqués et réalistes. 
Son utilisation est simple, voici les étapes à suivre:

-Créer un post sur Facebook
-Appuyer ensuite sur les petits points en haut à droite et sélectionner le mode photos 3D
-Choisir un cliché de la galerie d’images 
-Ajouter une légende 

Laissez vagabonder votre imagination et amusez-vous à tester cette fonctionnalité pour toutes vos images de type portrait (le labrador de votre amie qui joue avec un frisbee, les clichés de vos dernières vacances en famille cet été à la plage …). Les sujets doivent avoir de la texture ou des couleurs contrastées afin qu’ils se démarquent distinctement de l’arrière- plan. 

shutterstock_279030176.jpg#asset:2497


YOU TUBE s’associe à EventBrite pour vendre des billets de concert

Afin de conserver un positionnement pro-actif et de faire de l’ombre à l’alliance entre Spotify et Facebook, You Tube, média social au 1,8 milliard d’utilisateurs connectés par mois, s’est associé à EventBrite, la plateforme incontournable de gestion d’évènements et billetterie en ligne. 
En effet, les deux médias se sont accordés pour permettre aux fans d’acheter directement des billets pour les concerts d’artistes de renom par un simple clic. C’est le deuxième accord du type passé par You Tube qui s’était déjà affilié à Ticketmasters en 2017. 

Il s’agit là d’une excellente stratégie car cette démarche le positionne en tant qu’outil de promotion auprès des labels. De plus, dans l’effervescence du moment, les utilisateurs sont plus enclins à payer après avoir visionné une vidéo sur You Tube.

Pour le moment, cette fonctionnalité n’est disponible qu’aux Etats-Unis et nous l’attendons déjà ici avec impatience!

shutterstock_726410527.jpg#asset:2492


A l’heure du tout digital, les points de vente physiques ont-ils encore un avenir? 

Avec l’avènement du e-commerce, nombreux sont les impacts des nouveaux modes de consommation sur le modèle conventionnel de distribution. Depuis quelques années, on assiste à une véritable révolution digitale, et les distributeurs traditionnels français en sont les premières victimes. 
Cette envolée de la transformation de la distribution est notamment due à :

  • L’évolution des attentes des consommateurs : besoin de proximité, services, conseils, qualité des produits etc.
  • Arrivée des nouveaux acteurs issus tout droit  du commerce en ligne : Amazon, PriceMinister, Ebay etc.
  • Transformation du contexte réglementaire : Loi Macron de 2015, RGPD, etc.

Les acteurs dits traditionnels doivent se moderniser pour survivre car les facteurs de différenciation historiques ne sont plus suffisants :

  • La différenciation par le prix est moins aisée avec Internet qui facilite les comparaisons.
  • La différenciation par la proximité est de moins en moins efficace depuis les dernières optimisations en ce qui concerne la livraison.
  • La différenciation par la qualité montre déjà ses limites car elle semble éloignée du positionnement historique de ces acteurs.

Afin de ne pas être distancé, il est donc nécessaire de trouver de nouveaux leviers pour se différencier et pour satisfaire une demande de plus en plus exigeante, le magasin de demain devra donc faire plus que vendre un produit : il devra vendre une expérience, par exemple en proposant au consommateur une immersion dans une ambiance lui apportant un certain plaisir (approche sensorielle, esthétisme des lieux poussé à outrance, etc). On se rapprochera de fait d’une théâtralisation de la vente cherchant à mettre le client au coeur de toutes les préoccupations. 

shutterstock_729008167.jpg#asset:2493


Les 5 technologies de l'IA qui perfectionnent l'e-commerce

Technologie en plein essor et pleine de prouesses, l’intelligence artificielle est déjà dans tous les esprits. En effet, près d’un tiers des commerçants Français ont commencé à tester ou à utiliser l’intelligence artificielle pour servir leurs opérations de commerce en ligne et ont mis en oeuvre des initiatives pour commencer à se familiariser avec la technologie. Cependant, les professionnels jugent que nous n’en sommes qu’au début des développements de l’IA dans ce secteur

La FEVAD et KPMG ont étudié cinq domaines que les marchands du web français tentent de perfectionner avec l’intelligence artificielle, découvrons-les ensemble. 

1/L’amélioration et la personnalisation de l’expérience client : de plus en plus en vogue cette approche permet de dresser un portrait de l’internaute grâce aux données personnelles de ce dernier et en regardant sa façon d’agir sur les sites.

2/La logistique intelligente et robotisée : 
Déjà prônée par Monoprix, cette technique permet de mieux gérer ses stocks et de fait de diminuer la taille des entrepôts. 
Amazon veut s’initier à la tendance en utilisant l’intelligence artificielle pour évaluer l’état du colis, reconnaît le lieu, etc.

3/La recherche visuelle 
La possibilité de prendre une photo d’un article que l'on désire et le retrouver d’emblée sur le site (exemple du site de la Redoute avec son application) devrait en séduire plus d’une. Il s’agit là d’une véritable opportunité pour les marques de gagner des parts de marché. La célèbre chaîne américaine de prêt-à-porter Forever 21 a augmenté ses ventes de 20% après avoir mis en place une application visant à la recherche visuelle d’articles. 

4/  La gestion des bases de données des « marketplaces »
L’intelligence artificielle permet de gérer les ventes des marketplaces, un business model en devenir. A titre d’exemple, Le géant Amazon dispose de 100 000 robots, Alibaba possède un assistant vocal qui traite 95% des demandes clients.

5/Les chatbots et assistants personnels
Agent conversationnel suscitant l’engagement, on les retrouve notamment dans le domaine du tourisme, chez les compagnies aériennes telles que Brithish Airways, ou encore les plateformes de réservation comme Kayak ou Expedia. 

Ces technologies en phase d’envahir notre quotidien suscitent l’intérêt de tous et préfigurent le monde de demain.

shutterstock_529299211.jpg#asset:2494


Google MAPS se dote d'un bouton "Follow" pour suivre des endroits

Après avoir été confronté à une période en demi-teinte avec la fermeture de Google +, le moteur de recherche tend à se repositionner et se mettre à niveau avec les réseaux sociaux pour reconquérir les internautes. Et c’est avec l’arrivée du bouton “Follow” pour les commerces sur Google Maps qu’il compte nous surprendre!

Couronné de succès, la plateforme recense déjà 150 millions d’endroits. Le but étant de permettre à l’utilisateur d’être informé sur les actualités d’un établissement tels que les évènements, les offres promotionnelles, etc. Une fois que l’utilisateur aura cliqué sur le bouton “follow”, il pourra voir les actualités du lieu dans l’onglet “for you”. 
Par ailleurs, Google Maps va afficher des lieux en projet d’ouverture (jusqu’à 3 mois avant leur ouverture), un véritable tremplin pour leur donner de la visibilité par anticipation.

Ainsi, en proposant à l’utilisateur des nouveautés de ce type, Google rend ses outils plus pratiques, et plus performants. Un pari audacieux pour entretenir le lien avec l’ensemble des professionnels, commerces et enseignes.  

shutterstock_495782194.jpg#asset:2496


Télévision de demain : du TV first au social first

Ces dernières années, notre société s’est digitalisée aux dépens de la télévision. En effet, le temps passé sur internet par les 15/24 ans est désormais supérieur à celui passé devant le téléviseur : 1h38 contre 1h26. En outre, il fait écho que ces digital natives passeraient environ un tiers de leur temps à regarder des vidéos. La télévision du futur pourrait donc se dessiner via les réseaux sociaux. Un segment intéressant sur lequel se positionner.

Les nouveautés observées dans le social média sont la preuve que les réseaux sociaux partent à la conquête du média historiquement le plus puissant. En effet, attiré par cette tendance prometteuse, Facebook tend à une nouvelle approche média majeure: la possibilité pour les annonceurs de ne payer pour la diffusion de leur vidéo que si le taux de complétion de celle-ci dépasse les 15 secondes. Il en est de même pour Snapchat qui vient d’annoncer la production de ses premiers documentaires et séries ou encore d’Instagram et de son franc succès avec l'IGTV. 

Mais les réseaux sociaux ne sont pas les seuls à s’accaparer ce secteur attrayant. En juillet dernier, c’est le géant Nike qui s’est positionné sur une politique sociale lors de la Coupe du Monde (Stratégie d’hyper-contextualisation du message reposant sur leurs égéries et pas d’investissement du petit écran) tandis qu’Adidas a préféré les traditionnels spots TV pour un résultat moindre. Ainsi, dans la perspective de repenser leurs stratégies et de s’adapter aux évolutions de la société, certaines marques s’orientent de plus en plus vers le social-first en s’appropriant les codes de la télévision. De grands bouleversements en devenir… 

shutterstock_413633761.jpg#asset:2499